Classement sites
Publié le - 866 vues -

La SCPI pour les nuls

La SCPI ou société civile de placement immobilier est un produit financier qui a pour vocation d’exploiter l’immobilier. Elle fait partie des produits de la pierre-papier, c’est-à-dire que l’investisseur détient le papier tandis que le tiers qui se charge de la gestion locative de l’immobilier est celui qui détient la pierre. En effet, la SCPI est un titre de propriété.

Comment fonctionne une SCPI ?

Plusieurs associés achètent des parts de SCPI auprès d’une société qui collecte alors les fonds afin de constituer un patrimoine immobilier. Ce parc est mis en location afin de générer des revenus locatifs. Ladite société gestionnaire prenant en charge l’exploitation et la gestion du patrimoine locatif est généralement agréée par l’Autorité des Marchés Financiers ou AMF.

Une fois les loyers perçus, ceux-ci seront redistribués aux actionnaires sous forme de dividendes, et ce, en fonction de leur quote-part. Ainsi, les SCPI peuvent constituer un complément de revenus pour l’investisseur. Ce patrimoine peut être composé de résidences d’habitations ou encore d’immobiliers d’entreprises, le but étant de mutualiser les risques. De même, ce parc peut être situé dans plusieurs zones géographiques afin de diversifier le portefeuille.

Quels sont les différents types de SCPI ?

Toutefois, les SCPI n’ont pas le même objectif et ne s’adressent pas au même type d’investisseur. Elles ont chacune des rendements et des niveaux de risques différents. On distingue :

  • les SCPI fiscales qui exploitent de l’immobilier de logement neuf ou ancien à rénover : elles reposent sur des dispositifs fiscaux tels que la loi Pinel, la loi Malraux ou encore le Déficit Foncier.
  • Les SCPI de rendement, celles qui génèrent le plus de rentabilité : leur patrimoine est constitué d’immeubles professionnels (bureaux, locaux d’activité, etc.).
  • Les SCPI de plus-value encore appelées SCPI de capitalisation : elles ne distribuent pas de dividendes, ayant pour but de générer de la plus-value. Ce n’est donc qu’au moment de la cession que ladite plus-value est reversée auprès des actionnaires.

Débattez concernant notre article.

Les publications similaires de "Immobilier"

  1. 12 Fév. 2016Un site pour location de bureau à Paris990 vues
  2. 8 Sept. 2015la loi pinel : Le site d'informations légales sur l'investissement loi Pinel1486 vues